Accès direct au contenu

 

logo du site ENS

Logo du Collégium de lyon

Recherche

Accueil  //  Collegium de Lyon // Le Collegium

imprimer

Le Collegium


L'histoire des sciences et des recherches empiriques nous a appris que certains lieux et institutions étaient mieux armés que d'autres pour offrir un environnement de qualité qui permet de mieux stimuler la créativité scientifique et de voir éclore davantage d'avancées décisives en recherche et développement. Ces lieux sont souvent des concentrations de groupes de recherche d'une taille modeste, mais qui accueillent des scientifiques de renom dont les activités de recherche relèvent de domaines disciplinaires différents. Il sosnt aussi caractérisés par l'absence de hiérarchies pesantes et par la volonté de quitter les sentiers battus de la recherche pour s'aventurer dans des pistes inédites ou encore mal connues.

On peut aussi remarquer que la plupart des avancées scientifiques ont été très souvent accompagnées, voire même ont été précédées par de nouvelles formes d'organisation de la recherche. Les lieux et institutions qui ont été capables d'anticiper ou de s'adapter très rapidement aux nouveaux objets de recherche et à ces nouvelles formes d'organisation en ont toujours tiré un avantage concluant.

C'est sur ces bases, et en suivant le modèles d'autres Instituts d'Etudes Avancées (IEA) de par le monde qui ont prouvé leur efficacité, qu'a été créé le Collegium de Lyon en 2006, en veillant à assurer les deux caractéristiques essentielles qui définissent un IEA : ouverture totale à l'international et recherche d'une interdisciplinarité active. En veillant d'emblée à mettre l'interdisciplinarité au coeur de ses programmes d'invitation, le Collegium de Lyon a considéré que cette dernière offrait tout simplement un moyen privilégié de renouvellement et de diversification des recherches conduites dans un cadre disciplinaire en accentuant  les dynamiques propres des disciplines. Elle permet aussi souvent de prendre de nouvelles vues sur les objets de connaissance et de multiplier ainsi les angles d'approche, en favorisant l'enrichissement de l'inspiration scientifique.
Le Collegium de Lyon se veut donc aujourd'hui une structure conçue comme un centre de recherche indépendant et un espace de liberté pour une communauté d'enseignants-chercheurs et de chercheurs de haut niveau, qui se voient offrir la possibilité, pour un temps limité (cinq mois ou dix mois), d'être libérés des contraintes habituelles liées à leur enseignement et/ou à l'administration de la recherche, pour se consacrer entièrement à leurs travaux de recherche.

Aucune contrainte de discipline, de thématique particulière ou de contexte culturel, n'est en conséquence exigée. Chaque pensionnaire est entièrement libre de poursuivre le travail de son choix, sans qu'aucun programme préalablement défini ne vienne limiter sa créativité. L'IEA ne doit pas être une concentration de chercheurs invités parce qu'ils travaillent sur un même thème. L'approche est intégralement "bottom-up". Il s'agit de recruter les meilleurs, quels que soient leur domaine d'expertise ou la thématique de leurs recherches. Le pari est ainsi fait que de nouvelles ouvertures réellement inoovantes et interdisciplinaires émergeront de la cohabitation, sur un même lieu, et dans des conditions de travail idéales, de chercheurs du meilleur niveau qui travailleront sur des thématiques différentes. Les candidatures peuvent donc porter sur un très large éventail de disciplines, d'objets de recherche et de questions de société.

Indépendant de toute programmation initiale, le Collegium de Lyn l'est aussi de toute institution particulière, aussi bien du point de vue scientifique que du point de vue financier. En revanche, il reste étroitement associé à un lieu, comme le sont au demeurant les IEA les plus performants de par le monde. En l'occurence, le Collegium de Lyon a l'identité de la capitale des Gaules tout en étant étroitement lié et entièrement ouvert à toutes les institutions d'enseignement supérieur et de recherche du site de Lyon-Saint-Etienne, voire plus largement de la région Rhône-Alpes.

Gouvernance / Organisation


Le Collegium de Lyon est une fondation créée [PDF - 382 Ko] par la COMUE Université de Lyon et placée sous égide de la Fondation pour l'Université de Lyon.

Le Collegium de Lyon et le RFIEA


Le Collegium de Lyon est historiquement membre de la Fondation de Coopération Scientifique Réseau français des Instituts d'Etudes Avancées (RFIEA), au même titre que les trois autres IEA établis à Aix-Marseille, Nantes et Paris.

La Fondation RFIEA joue un rôle d'interface institutionnelle vi-à-vis du Ministère en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche, de l'Alliance Athéna, du CNRS et du réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme (MSH). Elle promeur la valeur ajoutée spécifique des IEA dans le paysage scientifique français et rechercher les meilleures coordinations avec les principaux acteurs de la recherche en sciences humaines et sociales (SHS) au niveau international. Le RFIEA contralise également l'expertise en matière d'internationalisation des SHS et est notamment impliqué dans l'infrastructure de recherche NEFIAS (Network for Internationalizing Advanced Science.
Dzns le cadre du programme national "Insvestissements 'Avenir", le labex RFIEA+ figure parmi les 40 projets retenus en SHS au plan national. Le RFIEA est le coordinateur de ce labex. Alain Peyraube, directeur du Collegium de Lyon, en assure la responsabilité scientifique et technique. Le RFIEA+ contribue à soutenir essentiellement les politiques d'invitation des quatre IEA français et contribue aussi à renforcer les actions de :
  • formation doctorale, au niveau de spolitiques de site, mais également aux niveaux national et international, les formations à la recherche en tirant le meilleur parti de la présence des chercheurs internationaux en France (écoles d'été, séminaires intensifs, mobilité, participation à des jurys, comité de sélection, etc) ;
  • valorisation socio-économique pour améliorer la diffusion et l'impact des contenus produits dans les IEA sur le monde de décideurs publics et privés ainsi que des acteurs de la société civile ;
  • montage de projets internationaux, ce fonds d'amorçage vise à encourager le développement de partenariats scientifiques en s'appuyant sur les collaborations initiées entre les chercheurs invités et les laboratoires français, dans le cadre d'appels à projets européens et internationaux, individuels ou collectifs (ANR, ERC, H-2020).

C'est enfin le RFIEA (y compris le labex RFIEA+) qui assure une bonne partie du financement du Collegium de Lyon, ainsi que des trois autres IEA français.
 
 

Retour au haut de la page

Mise à jour le 27 juillet 2015
Collégium de lyon